Télétravail, vous n’êtes pas seuls !

Pour les indépendants qui proposent leur expertise dans le digital, travailler de façon nomade et pratiquer le télétravail ne pose généralement pas de difficultés. C’est même le plus souvent la façon de travailler quotidienne.

Pour le candidat au télétravail, salarié d’une entreprise, exercer son métier en dehors des locaux de l’entreprise peut à juste titre être source d’inquiétude.

Se retrouver en dehors de la structure de l’entreprise nécessite de bien se préparer afin d’en profiter pleinement.

Le gain en terme de trajet et de gestion des horaires est indéniable. La qualité de vie personnelle s’améliore et le travailleur est davantage épanoui. Il peut réinvestir le temps gagné pour sa famille.
Si le télétravail est bien mis en oeuvre, le gain pour l’entreprise est énorme. Outre le gain en création de valeur, l’entreprise libère de la place dans ses locaux. C’est ainsi rendre possible si besoin la création d’emploi sans avoir recours à une extension des locaux et se libérer de la pression immobilière.

En faisant le choix d’un tiers-lieu / coworking à proximité du logement de son collaborateur, l’entreprise n’a pas à se soucier de la qualité de la connexion internet ou téléphonique de son salarié. Elle est garantie et de qualité !

Elle et son collaborateur sont accompagnés dans la mise en place du télétravail: que ce soit pour rassurer le télétravailleur, pour conseiller sur le choix des outils et même la contractualisation, tout est prévu.
Une véritable relation tripartite se met en place. La salarié n’est pas seul et l’entreprise non plus. Tout le monde est gagnant.

Mais concrètement, comment enclencher le processus télétravail et faire en sorte que tout se déroule correctement ?

D’abord, se faire confiance mutuellement. Sans confiance le télétravail est voué à l’échec.
Confiance de l’employeur envers ses salariés. Partir de principe que le travail sera bien fait et même mieux fait.
Confiance du télétravailleur envers son employeur. Ne pas avoir peur d’être épié mais au contraire d’être encouragé.

Il est important de bien définir le périmètre de la mission en télétravail, et de définir les réelles motivations de chacun. La technologie permet d’éviter l’isolement du salarié vis à vis de ses collègues. Même pour quelques jours par mois, essayer autant que possible de conserver le lien avec ses collaborateurs permet un meilleur engagement.

Les outils de visioconférence, qui permettent aux salariés de participer à des réunions de qualité, sont disponibles sans surcoût au sein de l’espace de coworking. Mais attention, les réunions  dans l’entreprise où les personnes sont réunies dans une même salle avec un grand écran pour échanger avec le(s) télétravailleurs sont à proscrire !
Pour permettre l’engagement et éviter que les collaborateurs nomades se sentent à l’écart des regards ou des « micro-échanges », il est préférable de situer tout le monde sur le même pied d’égalité.
La tenue des échanges ne sera que meilleure et efficace. Un accompagnement est proposé pour le déploiement, la formation à l’utilisation de ces outils et à la conduite des changements induits au sein de la société.

Réaliser une phase d’expérimentation transitoire pour s’assurer que le télétravail répond au besoins de chacun est plus que conseillé, c’est même un facteur de réussite important à ne pas négliger.

L’entreprise n’a pas à se soucier du matériel car il est disponible dans le tiers-lieu. Tout est envisageable, du matériel portable au vidéo-projecteur, avec l’aide au déploiement des outils permettant aux salariés de travailler en mode collaboratif. Je cite par exemple Slack, Trello ou même les outils de Google Suite ou Office 365 si l’entreprise n’est pas encore équipée (articles à venir sur l’usage de ces outils).

Tout ça n’est possible qu’avec une connexion internet très haut débit et un WiFi performant de qualité professionnelle.

L’entreprise peux être accompagnée à la mise en place d’un VPN, un réseau privé et sécurisé qui permet au travailleur nomade d’accéder aux ressources de l’entreprise véritablement comme s’il y était présent.

L’entreprise n’a pas à se soucier de la qualité de la connexion internet, des accés réseaux et bien plus encore de la conformité des locaux: l’espace de coworking répond aux normes des établissements recevant du public et d’accessibilités en vigueur.

En résumé, opter pour un espace de coworking pour mettre en place le télétravail, c’est se faciliter la tache pour l’organisation.

Et cerise sur le gâteau, l’employé bénéficie de l’aide de la communauté, et les espaces d’animations, de conférence sont disponibles pour l’entreprises si elle souhaite bénéficier de prestations adaptées: facilitation, ateliers collaboratifs ou même formation. Tout est faisable!

Si vous habitez dans l’Armentiérois, les Weppes ou les Flandres ou même ailleurs, et si ce projet vous intéresse en tant que futur utilisateur ou même pour faire partie de la communauté naissante qui animera ce lieu, n’hésitez pas à me contacter.

Le Trait d’Union proposera dès 2019 un lieu au service des travailleurs du secteur, et aux entreprises de l’agglomération lilloise souhaitant développer le télétravail pour leurs collaborateurs vivant dans cette zone géographique.

A bientôt !

Aymeric.

Etes vous prêt(e) pour le télétravail ?

Le télétravail répond à un réelle évolution de la société apporte une réelle plus-value, aussi bien pour le salarié que pour l’entreprise et la société civile.

Pour le salarié, c’est moins de trajets domicile-travail. Ces sont donc des économies, mais également un impact écologique positif pour la société.

Télétravailler dans un tiers-lieu, c’est disposer d’un cadre propice au travail efficient en disposant

  • de tous les avantages de la maison (proximité du lieu de vie, meilleure organisation des horaires, accès à un espace convivial, … )
  • de tous les avantages de l’entreprise (connexion fibre haut débit permettant d’accéder de façon sécurisée par VPN aux ressources de l’entreprise, matériel digital, reprographie, salle de réunion ou bureau pour s’isoler au calme, … ).

C’est sortir de l’isolement, car travailler depuis le domicile peut parfois être pesant, et cela ne favorise pas les rencontres. Recevoir un client, un prospect ou même un collègue dans son salon pour un atelier ou une réunion de travail n’est pas évident à mettre en oeuvre.

Le salarié est davantage épanoui, serein, profite d’un meilleur équilibre vie personnelle – professionnelle. Sa “productivité” s’en trouve accrue, et l’entreprise en bénéficie directement.

Pour l’entreprise c’est aussi s’inscrire dans sa RSE, libérer de la surface et donc ouvrir la porte à de l’embauche sans devoir écarter ses murs.

C’est aussi participer à la montée en compétence de ses salariés, puisque un espace de coworking permet aux employés de faire des rencontres, d’échanger sur leurs pratiques professionnelles, et surtout de se former grâce aux animations proposées.

Qu’elles soient sous la forme d’ateliers, de conférences ou même de formations commandées par les entreprises partenaires du lieu, ces animations sont de véritables opportunités à saisir.

C’est aussi un acte de communication fort démontrant aux futurs collaborateurs la volonté de l’entreprise d’offrir les meilleurs conditions de travail possible, et c’est une source de réduction des frais professionnels de transport.

Enfin, c’est disposer d’un lieu complémentaire pouvant être mobilisé pour des événements et des rencontres délocalisées, pour sortir du cadre, plus proche des fournisseurs et des clients, et ainsi se faire connaître davantage.

L’entreprise et le salarié ont donc tout à gagner à profiter des opportunités du digital et du développement des tiers-lieux sur notre territoire.

Comment faciliter pour l’entreprise et le salarié la mise en place du télétravail dans de tels lieux?

En accompagnant tout d’abord l’entreprise sur sa route vers la mise en place du télétravail.

Au delà d’offrir un service, un tiers-lieu se doit d’être un partenaire à l’écoute des entreprises et des salariés afin de leur offrir la meilleur expérience possible.

Etre à l’écoute des besoins de confidentialité, des attentes d’animations et offrir si besoin les outils de communications adaptés sont des exemples de ce qui doit être au coeur de la relation.

Un tiers-lieu c’est bien plus qu’un espace physique, cela doit être en véritable partenariat tripartite avec l’entreprise et le salarié pour offrir un cadre idéal.

C’est faciliter le lien entre le salarié et son entreprise, en proposant par exemple la mise en place d’un réseau social d’entreprise, ou en tout cas un outil rendant complètement fluide la communication.

C’est aussi être à l’écoute de l’évolution de la demande et anticiper les besoins futurs, et proposer un accès clef en main à tous les services.

La confidentialité est un sujet primordial, aussi des bureaux individuels peuvent être utilisés, même à plein temps !

Si vous envisagez de mettre en place le télétravail dans votre entreprise, si vous êtes candidats au télétravail, n’hésitez pas à me contacter, surtout si les personnes concernées habitent dans les Weppes, les Flandres et plus particulièrement sur le secteur d’Armentières.

Le Trait d’Union proposera dès 2019 un espace de coworking au service des travailleurs du secteur d’Armentières, et aux entreprises de l’agglomération lilloise souhaitant développer le télétravail pour leurs collaborateurs vivant dans cette zone géographique.